Les traitements de blanchiment dentaire pouvant avoir un impact sur la santé bucco-dentaire, les produits utilisés sont particulièrement encadrés.

En France, les kits de blanchiment dentaire commercialisés répondent donc à un cahier des charges précis, avec des exigences différentes de celles imposées pour les kits de blanchiment dentaire en provenance des États-Unis.

Le blanchiment dentaire, une préoccupation esthétique strictement encadrée

Bien qu’ils soient considérés comme des actes à visée uniquement esthétique, les traitements de blanchiment dentaire font l’objet d’un contrôle strict de la part des autorités sanitaires en France. Si la composition des produits utilisés dans le cadre d’un traitement de blanchiment des dents est si surveillée, c’est en raison des propriétés des différents composants, et notamment :

  • du peroxyde d’hydrogène ;
  • du peroxyde de carbamide.

Le peroxyde d’hydrogène, plus communément appelé eau oxygénée, est un composé chimique qui joue un rôle majeur dans le blanchiment des dents. Toutefois, mal utilisé, le peroxyde d’hydrogène peut avoir des répercussions très néfastes sur la santé bucco-dentaire. Concrètement, une utilisation inadaptée du peroxyde d’hydrogène ou du peroxyde de carbamide peut :

  • engendrer d’intenses douleurs, consécutives à des brûlures au niveau des gencives et au développement de gingivites ;
  • être à l’origine d’une détérioration précoce de l’émail des dents, et ainsi favoriser une sensibilité accrue.

Quelles sont les limites de concentration du peroxyde d’hydrogène ?

Concernant le peroxyde d’hydrogène ou de carbamide, les instances sanitaires françaises ont défini des limites de concentration. Selon la teneur en eau oxygénée dans un kit de blanchiment dentaire, le traitement peut ainsi être :

  • autorisé pour un achat en libre-service et un usage domestique ;
  • restreint par un accès sur prescription médicale pour un usage domestique ;
  • uniquement autorisé pour une administration par un professionnel de santé.

Dans les faits, pour chacun de ces cas de figure, le taux de peroxyde d’hydrogène est différent. Il correspond respectivement à :

  • une teneur inférieure ou équivalente à 0,1 % pour un accès libre ;
  • un taux maximum égal à 6 % pour une utilisation à domicile sur prescription ;
  • un pourcentage a minima de 6 % pour une administration par un personnel médical.

Quelle différence entre un kit de blanchiment dentaire français et américain ?

Aux USA, les limites concernant le taux de peroxyde d’hydrogène ou de carbamide ne sont pas les mêmes qu’en France. Si les produits américains ne sont pas autorisés dans l’Hexagone, c’est donc dans l’intérêt des usagers, pour éviter toute complication consécutive à l’utilisation d’un produit inadapté. 

Certaines marques comme WHITECARE fabriquent leurs gels aux Etats-Unis. Mais un cahier des charges respectant la réglementation européenne est suivi à la lettre. Leurs gels sont d’ailleurs certifiés par un laboratoire cosmétique indépendant. Méfiez-vous des sites internet où vous pouvez acheter des gels à forte concentration de peroxyde. Ils ne sont pas réglementaires et l’usage de ce type de gels peut être très dangereux.