La couleur des dents varie d’une personne à l’autre. Blanc immaculé, ivoire, parfois jaunâtre…la teinte varie en fonction du patrimoine génétique, mais également du mode de vie. Bien que le problème de dents jaunes soit surtout esthétique, il peut constituer une gêne pour la personne qui en est atteinte. Or, un complexe peut entraver la confiance en soi, le rapport aux autres, le potentiel de séduction d’un individu et sa sociabilité. Et les techniques de blanchiment dentaire peuvent être plus ou moins efficaces en fonction de la cause du jaunissement et de la nature de l’émail de chaque individu. Alors, dents jaunes, que faire ?

1. Dents jaunes : qu’est-ce que c’est ?

La structure d’une dent est divisée en deux parties distinctes : la partie de la dent qui est exposée s’appelle la couronne et la partie qui est immergée dans la gencive et attachée à l’os s’appelle la racine. L’émail est l’extérieur de la dent qui lui donne sa couleur blanche nacrée naturelle. Cette substance est principalement composée de minéraux, plus précisément de cristaux d’hydroxyapatite de calcium qui est une substance friable.

L’émail protège les dents des attaques acides et des effets de la mastication. La dentine est la couche sous-jacente de l’émail. Elle est plus ou moins brune. Cette partie est vascularisée.

La teinte de la dent est déterminée par la coloration de la dentine et par l’épaisseur de l’émail. Chez certaines personnes, la couleur naturelle des dents peut perdre de son éclat et jaunir progressivement avec le temps.

2. Dents jaunes : pourquoi les dents jaunissent ?

L’émail de la dent s’use avec le temps et l’accumulation de débris de tous genres. Cette usure la rend de moins en moins épaisse et de plus en plus transparente. Plus elle sera transparente, plus elle rendra visible sa sous-couche, la dentine. Avec le temps, les micro fissures de l’émail laisseront également des aliments s’imprégner en colorant de facto la dent.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine des dents jaunes.

2.1 Génétique

Il y a une part d’hérédité dans le jaunissement des dents. Beaucoup de facteurs rentrent en compte pour déterminer la blancheur de nos dents : c’est le cas notamment du contraste avec la teinte de la peau ou encore la couleur des gencives.

Notre patrimoine génétique détermine la teinte de nos dents, l’épaisseur et la transparence de l’émail. L’usure naturelle de la pellicule que constitue l’émail rend par transparence plus visible la dentine, le tissu présent juste en dessous et qui est de couleur jaune.

2.2 Tabac

Pour le fumeur, le phénomène de coloration des dents au fil du temps est accéléré par le goudron et la quantité de produits toxiques créés par la combustion du tabac.

La création de tâches par le goudron est quasi-systématique et les fumeurs demandent plus souvent que les autres un détartrage. Pour le dentiste, c’est compliqué car généralement le traitement “normal” aux ultra-sons ne suffit pas. Il faut ajouter un sablage au bicarbonate afin de réussir à enlever ces tâches créées par le tabac. L’intervention est donc plus longue et plus coûteuse, sans compter que, pour les dents, ce genre de traitements trop fréquents n’est pas recommandé.

2.3 Médicaments

Il a été reconnu que certains antibiotiques et plus particulièrement la tétracycline, utilisée dans le traitement d’infections dues aux germes sensibles aux cyclines, rendaient les dents jaunes. C’est la raison pour laquelle ceux-ci sont désormais contre-indiqués aux enfants jeunes et aux femmes enceintes.

L’amoxicilline, de la famille des pénicillines, peut également rendre les dents jaunes, avec un risque moindre cependant (1 cas sur 10000).

2.4 Fluor

Un excès de fluor, très utile pour renforcer l’émail des dents et les protéger des caries, peut être à l’origine d’une fluorose et de colorations des dents allant du blanc au jaune.

2.5 Alimentation

> Les agrumes et aliments acides

Si vous remarquez une teinte jaunâtre à vos dents, les aliments acides (pensez aux agrumes et aux tomates) pourraient être à blâmer. Même s’ils sont remplis de nutriments, ces aliments colorés peuvent éroder l’émail, ce qui pourrait exposer la dentine sous-jacente.

> Le café

Votre remède préféré pour les matins fatigués contient des tanins (polyphénols acides) qui conduisent à la coloration des dents. De plus, parce qu’il est acide, il modifie l’équilibre du pH de la bouche, et par conséquent les aliments acides que vous mangez vont endommager les dents beaucoup plus rapidement.

> Les bonbons

Les sucres dans les délicieuses friandises comme les biscuits et les bonbons durs se fixent sur vos dents et deviennent le principal aliment pour les bactéries présentes dans votre bouche. Lorsque les bactéries se nourrissent de ces sucres, elles libèrent des acides qui conduisent à la carie dentaire. Et, si les crocodiles, oursons, petites boules de gomme et autres sucettes rigolotes nous colorent la langue dès qu’on les a en bouche, c’est qu’ils vont avoir exactement le même effet sur nos dents.

> Les boissons gazeuses

Les sodas comme le Coca Cola sont réputés pour leur richesse en chromogènes, des substances qui colorent et tachent les dents. Sans oublier que, avec ou sans sucres, les boissons gazeuses sont particulièrement dangereuses vu qu’elles sont gazéifiées et acides ce qui favorise la formation des caries.

> Le thé

Tout comme le café, le thé contient également des tanins. En revanche, mieux vaut investir dans une marque de thé de haute qualité: plus la qualité est mauvaise, plus la tache causée par le produit est mauvaise.
Par ailleurs, une recherche suggère que l’ajout de lait à votre thé réduit sa capacité à teindre les dents .

Les tanins qu’il contient en grand nombre, et qui ont une fâcheuse tendance à se fixer sur l’émail des dents pour lui donner une couleur jaune des moins esthétiques…

> Les fruits rouges

Alors qu’ils peuvent être pleins d’antioxydants, ces fruits richement pigmentées colorient vos dents. La règle de base de ces petits superaliments: S’il est difficile d’enlever leurs taches sur les vêtements, il serait difficile de les enlever des dents.

> Les épices

Certaines épices (curry, curcuma, etc) ont une fâcheuse tendance à colorer et jaunir nos dents rapidement. Il faut vite réaliser un petit bain de bouche après en avoir consommé pour retrouver une coloration naturelle des dents.

> Le vin

Le vin rouge est très acide et peut provoquer des caries, mais en plus sa couleur rouge foncé (encore une fois due aux tanins qu’il contient !) n’a pas son pareil pour jaunir petit à petit nos dents ou les orner de vilaines taches.

> Autres

On se rend compte rapidement qu’il y a énormément d’autres aliments qui peuvent colorer nos dents ou les agresser. Plus l’émail de nos dents sera poreuse, plus la coloration de celles-ci se fera rapidement : betterave, soja, etc.

2.6 Hygiène bucco dentaire

Si votre hygiène dentaire n’est pas suffisante, vos dents vont s’abimer beaucoup plus rapidement avec le temps, diminuant l’épaisseur de votre émail laissant entrevoir la dentine de couleur jaune.

Le tarte qui risque de s’accumuler au fil du temps va également contribuer au jaunissement de vos dents.

Sans brossage régulier, vos dents seront également colorées par tout ce qui pourrait pénétrer dans votre bouche.

2.7 Pathologies

Certaines maladies peuvent avoir un impact sur la coloration des dents.

La maladie cœliaque, forme grave d’intolérance au gluten, peut se manifester (voire se diagnostiquer) par des taches jaunes (ou blanches ou marrons) à la surface des dents.

L’hypominéralisation des molaires et des incisives (MIH), est un défaut de minéralisation de l’émail pouvant se caractériser par des taches jaunes, blanches ou marrons sur les molaires et les incisives et pouvant aller jusqu’à une dégradation des dents (effritement) et une hypersensibilité dentaire.

3. Dents jaunes : comment y remédier ?

Si la coloration de vos dents est liée au patrimoine génétique, à une maladie ou à un traitement, les techniques d’éclaircissement dentaire risquent d’être peu efficaces.

En revanche, si vos dents jaunes trouvent leur origine dans votre hygiène bucco dentaire et/ou dans vos habitudes alimentaires, une évolution de votre hygiène de vie pourra être une solution facile à mettre en oeuvre. Dans ce cas, la première chose à faire sera de réduire votre consommation de produits jaunissant les dents et de reprendre en main votre hygiène dentaire. Le brossage dentaire devra être effectué après chacun des trois repas quotidiens, et il devra être soigné. Pour y parvenir, l’usage d’une brosse à dents électrique est fortement recommandé.

Si la teinte jaunâtre persiste, le dentiste pourra effectuer un détartrage et un polissage afin de retrouver une belle couleur de vos dents.

Si besoin, vous pouvez également opter pour un blanchiment dentaire. Dans ce cas, il existe de nombreuses possibilités avec des produits très divers : gel, poudre, dentifrice, bande, etc. Vous pouvez également tenter de blanchir vos dents avec des remèdes naturels à moindre coût. Cependant, cela peut se révéler risqué car beaucoup de produits sont abrasifs en cas de mauvaise utilisation.

Nous vous conseillons plutôt de vous orienter vers des produits dédiés au blanchiment dentaire car ils ont été conçus pour obtenir des résultats satisfaisants. De surcroit, ces produits sont accompagnés de consignes d’usage qui vous éviteront d’abimer vos dents pendant votre traitement.

Avoir les dents jaunes est un phénomène naturel qui peut être exacerbé à cause de notre patrimoine génétique et de notre hygiène de vie. Néanmoins, cela n’est pas une fatalité pour beaucoup de cas et, si vous avez la volonté de changer votre comportement, vous pourriez très certainement améliorer la blancheur de vos dents. Si cela vous semble insurmontable de changer votre mode de vie ou si, malgré une hygiène irréprochable, vos dents sont toujours jaunes, vous pouvez suivre un blanchiment dentaire de préférence chez un professionnel ou à l’aide de kit pour le faire soi-même à domicile provenant de spécialiste dans le domaine.