Si vos dents manquent d’éclat et de blancheur, il est possible de remédier au problème grâce au blanchiment dentaire. De plus en plus plébiscité pour corriger la teinte de l’émail, ce soin est particulièrement efficace pour lutter contre les taches et l’apparition d’une couleur jaune au fil du temps. Toutefois, il existe une multitude de solutions pour blanchir des dents ternes, que ce soit directement au cabinet d’un dentiste, dans un institut de beauté, ou même à domicile, grâce à des kits et produits vendus à cet effet.

Avant d’entamer tout traitement, il peut donc être utile de connaître quelques astuces, notamment en ce qui concerne la manière d’utiliser les produits. Pour vous aider à y voir plus clair avant de vous lancer dans un blanchiment dentaire, passons en revue les conseils incontournables sur les solutions à votre disposition.

Comment faire un bon blanchiment dentaire ?-1

Comment faire son blanchiment dentaire en toute sécurité ?

Avant de se lancer dans la première étape d’un blanchiment dentaire, il est nécessaire de prendre quelques mesures de sécurité, car ce traitement n’est pas aussi anodin qu’il paraît. En effet, que ce soit via un kit utilisable à domicile ou par le biais d’un rendez-vous en institut ou au cabinet d’un dentiste, il apparaît plus judicieux de réaliser un bilan bucco-dentaire pour vérifier l’absence de contre-indications potentielles. Parmi les points qui peuvent poser problème, on retrouve notamment :

  • les caries ;
  • la finesse de l’émail ;
  • l’inflammation des gencives ;
  • l’hypersensibilité gingivale ;
  • etc.

De même, un détartrage est inévitable, puisque ce soin permet de nettoyer les dents et d’avoir une vision plus claire de leur véritable couleur. Dans certains cas, cette intervention peut même révéler une dentition plus blanche que la personne le pensait, et qui n’a donc pas nécessairement besoin d’un important traitement blanchissant.

Comment appliquer le gel de blanchiment dentaire ?

Si vous choisissez d’avoir recours au gel blanchissant, vous devez déjà vous intéresser aux différentes étapes nécessaires à son application. Fourni dans un kit spécialement prévu à cet effet, ce produit est généralement accompagné :

  • d’une gouttière universelle et stérile ;
  • de seringues de gel blanchissant ;
  • d’un spray nettoyant ;
  • d’une lampe à LED ;
  • d’une seringue de gel reminéralisant ;
  • d’un nuancier papier ;
  • etc.

Avant de passer à l’application du gel selon le mode d’emploi fourni dans le kit, il faut déjà déterminer la couleur actuelle des dents avec le nuancier. Cette étape détermine non seulement la durée nécessaire pour le blanchiment dentaire, mais elle apporte en plus une information primordiale pour le dosage du produit.

Dans tous les cas, un bon nettoyage des dents doit être fait avant l’application du gel blanchissant, notamment grâce au spray nettoyant souvent fourni dans le kit. Au moment de l’utilisation de la gouttière stérile, il est obligatoire de suivre la quantité de gel recommandée avant de loger cette dernière sur la dentition, car tout excès de produit peut endommager les dents. Une fois le temps prévu écoulé, il suffit de retirer la gouttière et de rincer abondamment la bouche à l’eau tiède, en veillant à ne pas manger, boire, ou fumer immédiatement.

La seringue de gel reminéralisant fournie dans le kit n’intervient qu’en cas de gêne ou d’hypersensibilité gingivale. Lorsque ce n’est pas le cas, ce produit n’a pas vocation à être appliqué.

Quels aliments manger après un blanchiment dentaire ?

Parmi les précautions à prendre après un blanchiment dentaire, vérifier son alimentation fait partie des points les plus importants. Ainsi, mieux vaut éviter les aliments avec des colorants ou des tanins, pour privilégier plutôt les viandes et poissons blancs, les féculents, les légumes, ou encore certains types de fruits.

Pour vous aider à vous alimenter après votre blanchiment dentaire, voici une liste non exhaustive de produits vers lesquels vous tourner :

  • le poulet et la dinde ;
  • les poissons blancs ;
  • le riz blanc ;
  • les pâtes, sans sauce tomate ou pesto vert ;
  • les produits laitiers en général ;
  • la pomme de terre sans la peau ;
  • les blancs d’œufs ;
  • le brocoli ;
  • les légumes blancs (oignons, asperges, choux-fleurs, haricots, etc.) ;
  • la banane ;
  • la pomme.

De leur côté, la bière et le vin blanc peuvent être consommés après un blanchiment dentaire, à condition de les boire avec modération.

Quels sont les avantages du gel de blanchiment dentaire ?

L’utilisation à domicile du gel de blanchiment dentaire revêt de nombreux avantages pour les consommateurs, à commencer par celui de redonner son éclat naturel au sourire en un temps record. En effet, il suffit de quelques minutes pour gagner plusieurs teintes de blancheur et ainsi mettre derrière soi des dents trop jaunes ou tachées par le temps. Rapide à se procurer et à appliquer, le gel de blanchiment dentaire ne demande aucune expertise particulière, si ce n’est quelques précautions de rigueur avant de débuter le traitement.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue le prix très attractif de ce gel blanchissant, qui permet à tout le monde d’obtenir des résultats satisfaisants à moindre coût et sans risques pour les gencives, à condition que le mode d’emploi soit scrupuleusement suivi.

Comment utiliser un kit de blanchiment dentaire ?

Pour utiliser un kit de blanchiment dentaire, il suffit de suivre les étapes inscrites dans le mode d’emploi. Ces dernières s’organisent généralement comme suit :

  • 1ère étape : déterminer la véritable couleur des dents grâce au nuancier papier ;
  • 2e étape : laver correctement les dents avec le spray nettoyant fourni ;
  • 3e étape : fixer la lampe à LED sur la gouttière stérile et répartir le gel blanchissant selon les besoins ;
  • 4e étape : allumer la lampe à LED et appliquer au contact des dents, en exerçant une légère pression, durant le temps indiqué ;
  • 5e étape : retirer la gouttière et rincer la bouche abondamment, en évitant de boire, fumer, ou manger dans les 15 minutes qui suivent ;
  • 6e étape : nettoyer correctement la gouttière pour une prochaine utilisation.

L’ensemble de l’opération est à reproduire autant de fois qu’indiqué pour obtenir la couleur souhaitée.

Comment utiliser un stylo blancheur ?

Le stylo blancheur fait aussi partie des produits proposés en vente libre pour blanchir les dents. Comme pour tous les autres traitements, il reste nécessaire de réaliser un contrôle bucco-dentaire avant de débuter toute utilisation, et ce, pour vérifier l’absence de caries et procéder à un détartrage.

Une fois ceci fait, le stylo s’utilise directement sur les dents, en amorçant le gel par pression ou en appuyant sur un bouton. De préférence, la dentition ne doit pas être trop humide pour que le produit s’accroche au mieux. Comme on le ferait pour du coloriage, il suffit de passer le stylo de manière homogène sur toute la surface de la dentition et de l’émail, en veillant à éviter de toucher les gencives. En fonction du produit concerné, il peut être nécessaire de respecter un temps de pose ou de procéder à un rinçage abondant.

Comment faire un bon blanchiment dentaire ?-2

Comment utiliser des bandes de blanchiment dentaire ?

Particulièrement simples à utiliser, les bandes de blanchiment dentaire se collent tout simplement sur les dents.

Avant de débuter le traitement, il est toujours nécessaire de réaliser un brossage de dents efficace, pour éliminer les bactéries et autres restes de nourriture. Puis, environ 30 minutes plus tard, la pose des bandes peut être faite, en veillant à ne pas se tromper de sens au moment de les coller. Il est aussi très important que chaque dent profite du produit appliqué, sous peine de voir apparaître des différences de couleur. Pour cela, il est donc conseillé d’appuyer avec ses doigts afin de lisser le gel et d’éviter les bulles d’air.

Traditionnellement, le temps de pose est de 30 minutes et ne doit pas être dépassé. Une fois les bandes enlevées, un nouveau brossage des dents s’impose pour éliminer le gel restant et rincer la bouche.

Comment utiliser la poudre à charbon blanchissante ?

Pour utiliser la poudre blanchissante au charbon actif, il suffit d’humidifier la brosse à dents et d’y déposer une petite quantité du produit, comme on le ferait pour du dentifrice. Ensuite, le brossage des dents se fait de manière traditionnelle, pendant 2 à 3 minutes, en réalisant des cercles concentriques. Lorsque c’est fait, il suffit de rincer la bouche abondamment et à l’eau claire, jusqu’à ce que la couleur noire du charbon disparaisse complètement.

Attention, la poudre blanchissante au charbon actif est particulièrement volatile et peut rapidement tacher. Il convient donc de prendre des précautions en la manipulant.

Comment entretenir un blanchiment dentaire ?

Se lancer dans un traitement de blanchiment dentaire exige aussi de suivre quelques règles pour l’entretien de ce dernier. En effet, peu importe la méthode utilisée, chez un dentiste, en institut de beauté ou via un kit utilisable à domicile, la longévité de la blancheur dépend inévitablement des habitudes de la personne concernée. Ainsi, parmi les actions à mettre en place, on retrouve entre autres :

  • une bonne hygiène bucco-dentaire, avec un brossage des dents 2 fois par jour ;
  • un choix de produits efficaces, à commencer par une brosse à dents électrique ou des poils souples ;
  • des consultations régulières chez le dentiste, notamment pour surveiller les besoins en détartrage ;
  • une alimentation tournée vers des aliments sains et majoritairement blancs ;
  • un arrêt total de la cigarette, particulièrement nocive pour l’émail des dents.

Vous l’aurez compris, l’entretien du blanchiment dentaire passe avant tout par une bonne hygiène de vie.

Comment accélérer le blanchiment dentaire ?

Pour accélérer le blanchiment dentaire, quelques astuces reviennent régulièrement, à commencer par l’utilisation de la lumière bleue qui activerait plus rapidement le peroxyde d’hydrogène. De même, elle permettrait une meilleure correction des taches disgracieuses présentes sur l’émail des dents, même si certaines études remettent en cause son effet.

En parallèle, des réflexes quotidiens favorisent aussi un blanchiment plus rapide des dents, à commencer par les habitudes alimentaires. Ainsi, il est vivement conseillé d’arrêter :

  • de consommer du café ;
  • de fumer ;
  • d’ingérer des produits contenant du colorant.

Si ces conseils s’appliquent dès le début du traitement, ils valent également par la suite, pour l’entretien du blanchiment comme nous l’avons vu ci-dessus.

Comment se déroule une séance de blanchiment dentaire ?

Alors que certains dentistes utilisent le blanchiment au laser, en plaçant un écarteur dans la bouche et en appliquant l’agent blanchissant directement sur les dents avant de pointer un faisceau laser sur ces dernières, d’autres préfèrent le blanchiment à la lampe dentaire, sensiblement comparable au précédent. Dans ce cas de figure, il s’agit d’utiliser une lumière bleue, et non un laser, comme l’utilisent les instituts de beauté. Seule différence avec ces établissements, le dosage des produits en peroxyde d’hydrogène, bien plus concentré chez un dentiste.

Dans tous les cas, tout traitement en cabinet débute par un examen approfondi de la bouche et de la dentition, pour s’assurer qu’aucune contre-indication n’empêche le blanchiment dentaire. Ensuite, le dentiste procède à un détartrage, afin de préparer les dents et constater leur couleur naturelle. Enfin, avant l’application du produit blanchissant, il protège aussi les lèvres, gencives et muqueuses avec une crème protectrice, pour éviter de graves brûlures sur ces tissus fragiles.

Nous vous recommandons ces autres pages :

FAQ

Quel est le moment idéal pour faire un blanchiment dentaire ?

Avoir recours aux traitements de blanchiment des dents, afin d’obtenir un sourire plus éclatant, est une pratique courante. Cependant, pour en tirer le meilleur parti, il est important de savoir quel est le meilleur moment pour réaliser l’opération.

En la matière, il faut savoir qu’un blanchiment dentaire, pour être efficace, doit se faire lorsqu’il n’y a pas d’autres procédures dentaires en cours, telles qu’une maladie des gencives ou un traitement contre la carie dentaire. Le cas échéant, il faut finir avec les traitements spécifiques de ces pathologies avant de faire un blanchiment dentaire. Par ailleurs, un blanchiment des dents n’est pas un frein pour un quelconque traitement dentaire ultérieur.

Quelles précautions prendre pour un blanchiment dentaire réussi ?

Des précautions doivent être prises en amont, pour garantir un blanchiment dentaire réussi. Il est important de consulter un dentiste avant toute intervention, afin de faire un bilan bucco-dentaire. Les résultats de ce bilan permettront au dentiste de s’assurer que la procédure de blanchiment sera effectuée de manière sûre et efficace, sans aucun encombre.

La règle est valable pour les personnes adeptes aux kits de blanchiment dentaire à domicile. Ils peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves, telles que la sensibilité dentaire ou récession gingivale. Il faut donc passer par un spécialiste, pour comprendre les composantes de ces kits et s’assurer qu’ils ne contiennent pas des contre-indications particulières.

Quels sont les meilleurs produits d’hygiène pour garder des dents blanches ?

Il existe de nombreux produits qui peuvent aider à blanchir les dents. Certains prennent plus de temps et coûtent plus cher que d’autres, mais ils ont tous le même objectif. Le premier produit est un dentifrice blanchissant pour les dents, qui doit avoir été cliniquement prouvé pour réduire les taches de surface de 25 % au moins. Ce genre de dentifrice contient du peroxyde et du bicarbonate de soude, qui aident à éliminer les taches de café, de thé et de vin rouge.

Le deuxième produit est un stylo de blanchiment des dents, qui est facile à utiliser et ne prend qu’une minute pour obtenir des résultats. Il est très abordable (10 euros environ pour 10 stylos). Enfin, le troisième produit est un rince-bouche blanchissant pour les dents, qui contient idéalement du peroxyde d’hydrogène, ainsi que du fluorure pour aider à nettoyer la bouche des bactéries causant des taches.